24h pour classer la forêt de Montmorency

Publié le

foret montmorencyDepuis 10 ans citoyens, associations, élus valdoisiens de toute origine politique bataillent pour le classement de la forêt de Montmorency et des massifs voisins en forêt de protection afin de les préserver de tout risque de grignotage urbain et de conserver à notre département ce poumon vert vital, sans remettre en cause l’exploitation du gypse en sous-sol qui participe d’une démarche environnementale. Parlementaire depuis juin 2012, je n’ai eu de cesse de porter cette demande unanime auprès des Ministères.

En l’état actuel de la réglementation, ces massifs périurbains ne peuvent bénéficier du statut de forêt de protection, seul à même de permettre de protéger de façon pérenne des massif forestiers. Un projet de décret a été élaboré, qui prévoit, en application de l’article L.141-4 du code forestier, la possibilité de mener des travaux de fouilles et sondages archéologiques ainsi que de recherche ou d’exploitation souterraine de ressources minérales (en Val d’Oise le gypse). Ce projet de texte institue un régime spécial au sein des forêts de protection, et encadre strictement l’autorisation de ces travaux et les conditions à respecter. Il a été mis en ligne sur le site internet du ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt (MAAF), pour consultation du public qui se termine le 20 février.

Nous sommes à la veille de voir cette revendication légitime se réaliser et il vous reste, il nous reste à tous 24h pour exprimer notre soutien à ce décret. Saisissez tous, citoyens, associatifs, élus, l’occasion d’être acteurs de ce classement de nos massifs forestiers en participant à la consultation du public en ligne sur le du Ministère :

http://agriculture.gouv.fr/projet-de-decret-instituant-un-regime-special-au-sein-des-forets-de-protection

Gérard SEBAOUN
Député du Val d’Oise


Un commentaire pour “24h pour classer la forêt de Montmorency

  1. Cher Monsieur
    Il ne faut pas se tromper d’objectif. Le décret dont il est question ici, si en effet il permettra le classement du massif de Montmorency dans la catégorie “forêt de protection” affaiblira considérablement ce régime de protection créé en 1922 et que le lobbying des carriers trouvait beaucoup trop contraignant. Il faut à tout prix garder pour ce type de classement une impossibilité d’ exploiter le sous-sol.
    En effet s’appliquant à toutes les forets dites “de protection”(Fontainebleau, Chantilly, ..), si il est modifié, comme le prévoit ce décret, ce classement “forêt de protection” permettrait leur exploitation minière tout comme cela existe déja à Montmorency au grand détriment des promeneurs, randonneurs et autres usagers du massif qui se voient interdits de foret en raison de fontis et d’éboulements divers que l’exploitation intensive du gypse va accélérer en dépit de qu’en disent les exploitants.! Il n’y a qu’à bien lire l’arrété préfectoral N° 13256 du 12 mai 2016 pour se rendre compte des dangers inhérents aux exploitations minières souterraines.
    On doit laisser l’interdiction de projets de carriers sur les grands massifs forestiers encore intacts . On a vraiment l’impression , sinon la certitude, que les ingénieurs des mines noyautent administrations et ministères qui , sous couleur d’écologie comme le fait le conseil régional avec l’AEV, se plient aux demandes des industriels!
    Quant à votre belle foret de Montmorency qui sera encore minée pendant une centaine d’année, que deviendra t elle alors et que laisserons nous à nos petits enfants!!
    Votre position courageuse vis à vis du projet Placoplatre sous la butte de Cormeilles doit etre suivie d’une position trés ferme concernant les risques environementaux systématiquement sous-estimés par les pétitionnaires des projets d’exploitation. Cette approbation de votre part d’un décret permettant une dégradation de notre patrimoine forestier ne va pas dans le bon sens.
    Bien cordialement et en espérant que vous clarifirez votre position sur ces différents problêmes

    N Herbet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *