400 CAMIONS par JOUR à FRANCONVILLE pendant 20 ANS, pour nous, c’est NON !

Publié le

LBRroMhPekerzfn-800x450-noPadSigner la pétition sur Change.org

Une enquête publique est ouverte depuis le 2 mai afin d’autoriser l’entreprise minière Placoplatre l’exploitation en souterrain de la carrière de gypse de Cormeilles-en-Parisis. Parallèlement, la société Placoplatre s’est engagée à remblayer la carrière après près de deux siècles d’exploitation à ciel ouvert.

Le remblaiement se fera par l’apport de déchets inertes (non polluants et non dangereux) issus des travaux de BTP du futur métro du Grand Paris transportés sur le site par des centaines de camions qui devront traverser les communes de Franconville et de Sannois. On estime leur nombre jusqu’à 400 camions par jour pendant 20 ans.

Face à cette situation qui va multiplier les nuisances sonores, aggraver la pollution, augmenter le risque d’accident, rendre la circulation plus difficile, dégrader les voiries, les Franconvillois doivent se mobiliser !

En signant cette pétition, nous nous opposons au projet actuel qui ignore totalement le projet de bretelle autoroutière* qui permettrait d’éviter le transit des camions sur nos communes.

En signant cette pétition, nous appelons la société Placoplâtre, les élus (maires, conseillers départementaux, conseillers régionaux) du secteur concerné à prendre leurs responsabilités en renouant le dialogue, afin d’assurer le financement de cette bretelle d’accès.

Les Franconvillois, attachés à leur cadre de vie, ne veulent pas être les victimes de l’inaction !

_____________________________________________________________

*bretelle d’autoroute : cette bretelle doit permettre aux camions de rejoindre l’autoroute A15 sans transiter par les communes de Franconville et Sannois. Son coût était estimé à environ 10 millions d’euros. La société Placoplatre s’était engagée en 2012 à participer à ce financement.

Premiers signataires :

Le collectif « Vivre à Franconville » représenté par les élus municipaux : Antoine Raisséguier, Jeanne Charrières-Guigno, Samir Lamouri, Yann Le Du, Xavier Duprat, Maya Sebaoun et Jean-Michel Baer

ET

Gérard SEBAOUN, député de la 4ème circonscription du Val d’Oise (Ermont, Eaubonne, Franconville, Saint-Leu-la-Forêt, Saint-Prix et Montlignon)


Un commentaire pour “400 CAMIONS par JOUR à FRANCONVILLE pendant 20 ANS, pour nous, c’est NON !

  1. Pouvez-vous indiquer ou passeront les camions dans Franconville?
    Ce qui est certain c’est qu’ils passeront à proximité d’une maison de retraite et de l’aire des gens du voyage qui sont déjà exposées à la pollution de la chaufferie biomasse.
    L’accès Nord n’est pas concevable pour plusieurs raisons. La première est que le raccordement de la bretelle à la A115 n’est pas conforme au code autoroutier, je ne vois pas le préfet accorder une dérogation pour aurait pour conséquences de créer un danger important. Une autre raison est que l’accès nord présente un dénivelé de 101 m pour une pente supérieure à 5%. Or un camion consomme 1 litre à la tonne transportée et que cette consommation est a multiplier par 10 lorsque la pente dépasse 5%.
    Sachant que les premières chambres de la maison de retraite se situent à moins de 25 m du RD 122 cela entraînerait des nuisances insupportable pour les résidents.
    Je pense qu’il aurait été plus judicieux pour le conseil régional de ne pas autoriser l’AEV a signer une convention avec l’AEV.
    Il est inutile d’essayer d’éteindre l’incendie après l’avoir allumé. Notre association va s’en occuper et je puis vous assurer que dans les semaines à venir vous allez être très étonné de notre capacité d’action.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *