L’éducation de nos enfants : un combat de tous les jours

Publié le

Parlement enfants ermontNotre département a connu un mouvement de mobilisation des parents d’élèves, notamment à Franconville et dans notre circonscription, pour protester contre l’absence d’enseignants. Au total ce sont 200 classes valdoisiennes qui ont vu à cette occasion leurs conditions d’enseignement et d’apprentissage se dégrader.

J’ai rapidement pris contact avec la Directrice académique qui m’a confirmé que des solutions étaient recherchées dans les meilleurs délais. J’observe que si les réponses apportées n’ont pas satisfait à la totalité des revendications des parents d’élèves, la situation s’est améliorée.

S’agissant des postes d’enseignants, ils ne trouvent malheureusement pas toujours preneurs. Il convient de s’interroger sur l’attractivité du métier, ainsi qu’aux conditions de travail. S’y ajoute notamment le coût du logement qui s’est renchéri dans nos territoires.

Un mot sur la réforme des rythmes scolaires appliquée diversement et avec parcimonie dans nos communes. Je rappelle qu’elle a pour objet de mieux répartir le temps scolaire sur l’ensemble de la semaine et de proposer, au travers des Nouvelles Activités Périscolaires, une meilleure prise en charge des enfants après l’école. J’avais au moment du vote de la loi soutenu un amendement pérennisant l’aide aux communes. Le gouvernement a tenu parole dans les lois de finances.

Gérard SEBAOUN, député du Val d’Oise


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *