Canton de Franconville-Cormeilles : pourquoi je voterai blanc dimanche prochain

Publié le

La soirée du 22 mars a été une mauvaise soirée électorale, avec des résultats mitigés dans les principales villes de la circonscription.
1/ La qualification pour le second tour sur le canton d’Ermont-Eaubonne de nos candidats Manon Comte et Didier Jobert. C’est une belle performance pour nos “2 néophytes” qui se sont pleinement investis dans la campagne et en sortent grandis. Je sais que mon ami François Balageas, conseiller général sortant d’Eaubonne, qui n’a pas hésité à s’investir à leurs côtés, doit être comme moi très heureux ce soir.

2/ Un échec à n sur lequel je veux revenir :
Un decoupage très largement favorable à la droite auquel avec Antoine Raisséguier nous nous étions opposés sans succès,
Un FN avec un ancrage ancien et fort à Franconville et qui progresse nettement,
Le score FN mécaniquement dopé par la campagne nationale du 1er Ministre. C’est une analyse que je défends depuis le début de cette campagne. En effet à Franconville, ma ville, pas de campagne FN, pas de programme FN, des candidats inconnus et pas un jour sans le FN à la une,
Un PS plus faible à Cormeilles qu’espéré et un FN plus haut qu’attendu,
Et cerise sur le gateau, un binôme MDP fabriqué simplement pour nous nuire hélas.

Je regrette très vivement ce résultat pour nos candidats, Anita Bernier conseillère générale sortante et Antoine Raisseguier, qui ont fait une belle campagne et présenté un vrai programme alternatif. Cela n’aura pas suffi.

S’agissant maintenant du second tour, j’ai entendu le 1er Ministre appeler au désistement systématique pour l’UMP et Nicolas Sarkozy lui a réaffirmé le ni-ni.

Je me déterminerai moi sur la situation et une histoire politique locale que je n’oublie pas. La droite au pouvoir municipal et cantonal (sauf mes 7 ans au CG 2004 – 2011) depuis plus de 30 ans, n’a jamais hésité à utiliser les pires attaques personnelles à mon encontre. Longtemps seule cible, depuis les municipales de 2014 c’est au tour d’Antoine Raisseguier d’en être victime.
Dès lors et en conscience, la victoire de la droite étant dejà très largement acquise sur ce canton, je ne voterai pas UMP le 29 mars.
J’utiliserai le bulletin blanc pour la 1ère fois.
Personne ne me fera croire que la République est en danger, et je n’accepterai aucune leçon sur ce terrain d’où qu’elle vienne.
Soyons nous-mêmes localement et nationalement (relire ce que j’ai publié sur la belle mobilisation de toute la Gauche autour du PL Santé) et regagnons la confiance de beaucoup de nos électeurs déboussolés qui se détournent et s’abstiennent.


5 commentaires pour “Canton de Franconville-Cormeilles : pourquoi je voterai blanc dimanche prochain

  1. ITOU !!!!!!

    Mais heureusement à Eaubonne je pourrai voter PS avec Manon et Didier.

    En fait tu peux aussi voter PS avec un vrai bulletin du 29 mars “Manon et Didier.”, plutôt que voter blanc !!

  2. Tout à fait d’accord pour ton vote blanc. C’est ce que nous aurions fait, et un certain nombre d’entre nous et d’autres , si nous n’avions pas eu Manon et Didier. Mais de plus une candidate motion 3 ainsi que son remplaçant Aboubacar pour notre canton d’Ermont-Eaubonne !

    Certains veulent y croire encore …

    Merci Gérard pour ta position que nous apprécions.
    Monique

  3. Je suis d’accord, et pour ce qui me concerne,je ne me dérangerai pas Dimanche, ,car à force de courir àprès le FN ,l’UMP val d’Oisiène l’a finalement rattrapé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *