“L’aile libérale du PS à l’offensive”

Publié le

1027175_jean-marie-le-guen-les-frondeurs-se-sont-autoelimines-du-debat-web-tete-0203660940329_660x352pCe qui est rassurant avec Jean-Marie Le Guen, c’est la constance de son autosatisfaction.

Il est très prévisible et sa cible préférée reste ses « camarades députés » qualifiés de frondeurs. Depuis sa nomination, son action participe davantage du père fouettard que de la finesse attendue d’un secrétaire d’État aux relations avec le parlement.

Dans l’article des Échos du jour, il nous sert un joli condensé de mots choisis, « Marginalisation, auto élimination, absence de stratégie, agitation, activisme » pour qualifier un mouvement parlementaire né d’un désaccord de fond avec le pacte de responsabilité.

« L’appel des 100 » a effectivement choisi de porter le débat au sein du groupe PS à l’Assemblée Nationale, auprès du Gouvernement et dans plusieurs fédérations dont celle du Val d’Oise. Ne pouvant nous satisfaire d’une forme de caporalisme majoritaire, nous l’avons porté dans l’hémicycle lors des lois de finances rectificatives, par voie d’amendements et dans un  débat sérieux. Nos votes sur les articles et les textes budgétaires n’ont fait que traduire notre désaccord sur les mesures prises. Le débat devra se poursuivre.

Pour prendre un seul exemple, le Gouvernement a décidé de supprimer la C3S sur 3 exercices dans le PLRFSS. La C3S est un prélèvement minime sur le chiffre d’affaires des entreprises qui a rapporté l’an dernier 5,6 milliards d’euros, dont plus de la moitié sert à compenser le régime social des indépendants. Nous proposions par amendement de revenir sur cette mesure car on ne peut actuellement priver le budget d’une somme pareille. A défaut, nous souhaitions limiter l’exonération aux seules TPE et PME. L’article a été maintenu, nous privant d’une recette qui équivaudra en 2017 à la dépense liée au Crédit Impôt Recherche, soit plus de 5 milliards € ! 

La réponse d’autorité qui nous est régulièrement servie est un acte purement défensif et sans avenir. C’est d’abord une fuite en avant et je suis convaincu comme le Premier Ministre, mais pour des raisons opposées, que la gauche peut en mourir. La question du fonctionnement monarchique de la cinquième république doit être clairement posée.

Je reste persuadé contrairement à Jean-Marie Le Guen qu’il y a une alternative à gauche, et contrairement à Jean-Christophe Cambadélis dans Paris-Match (« Le centre nous rejoindra ») que le socialisme moderne ne sera pas un réformisme de centre gauche.

Gérard SEBAOUN

Mots-clés : ,


4 commentaires pour ““L’aile libérale du PS à l’offensive”

  1. Je suis entièrement d’accord avec votre analyse, cher camarade. Le tout est de savoir comment les faire revenir sur le bon chemin ou comment prendre la direction du PS, avant la débâcle annoncée en 2017. Comme l’UMP est en pleine déconfiture, en ce moment le gouvernement et Solferino font le nid pour le FN. Mon affirmation peux vous paraitre énorme, mais la triste réalité est que tous nos reniements favorisent les projets de Marine Le Pen.. Jean-Marie Le Guen je connais depuis les années 80 a la Federation de Paris et je n’ai jamais aimé. Opportuniste, féroce avec ceux qui ne partagent pas son point de vue, manipulateur, etc.
    Edmond Aparicio
    Conseiller consulaire PS a Sao Paulo

  2. Le jour ou l’alternative à gauche est réelle, j’adhère! Seuls les communistes ont un discours, une logique, des conceptions qui constituent une véritable alternative. Que les frondeurs aillent au bout. Et que les ex-rocardiens, ayant mal digéré et mal compris Rocard sortent du bois et se montrent tels qu’ils sont: des adeptes du libéralisme.

  3. Je suis d’accord avec toi Gérard, et je me vois rajeunir d’un demi siècle quand je compare aujourd’hui Hollande et la SFIO de Guy Molet fin des années 50.
    Comme lui il fut élu sur un VRAI programme de Gauche.
    Comme lui il renia , sous la pression de ses adversaires ses engagements et pratiqua une politique de droite par l’accélération de la guerre d’Algérie ( dont tu connais mieux que moi l’issue)
    Et comme lui ,il désespéra le peuple de gauche, ce qui abouti au retour de la Droite pour 20 ans !!!
    Je suis très pessimiste sur l’avenir car malheureusement , quand la droite revient au pouvoir elle y reste longtemps.
    N’oublions pas cette analyse de Mitterrand:
    “Les français sont majoritairement de droite, mais de temps en temps ils votent à gauche”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *