Mon avis sur le port du matricule par les policiers et gendarmes

Publié le

J’étais favorable au récipissé dont on nous a dit qu’il était complexe à mettre en place. A défaut, et faute de mieux pour l’instant, je suis favorable au retour du matricule qui permettra d’identifier les représentants des forces de l’ordre dont j’avoue ne pas comprendre l’extrême réticence voire le refus. L’idée que celles-ci seraient” stigmatisées” relève d’une affirmation absurde et défensive. Non, un policier ou un gendarme n’ont rien à craindre des citoyens, le contraire doit redevenir une évidence. Elle ne l’est plus malheureusement, et faire ce constat, ce n’est pas faire injure à la police républicaine, au contraire, c’est lui rendre service. L’exemplarité fait partie de son corpus, elle se doit d’en accepter les exigences et chaque citoyen, où qu’il se trouve et quel qu’il soit, n’avoir lui plus aucun doute.

Mots-clés :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *