A Franconville la campagne municipale démarre dans le caniveau !

Publié le

A chaque campagne électorale, Franconville redevient le théâtre des rumeurs, des allusions et des attaques personnelles. Être opposant dans cette ville, c’est un « crime de lèse-majesté » et la stratégie de la droite est quasi- immuable. Francis Delattre dans le journal municipal puis Claude Bodin sur son blog n‘ont pas dérogé à leurs mauvaises habitudes, au risque toujours plus grand de d’affaiblir le débat public et de dénaturer la démocratie. Habitué depuis 2001, élection après élection, à être pris pour cible, je connais leur capacité de nuisance.

Je suis à nouveau attaqué, pas comme candidat, mais comme député… et père ! En effet, je ne suis pas candidat aux élections municipales respectant ainsi et par avance, la loi sur le non-cumul des mandats parlementaires. C’est Antoine Raisseguier qui mènera la liste d’opposition municipale. Mais, comme je l’ai toujours fait, je ne laisserai pas des déclarations indignes du débat politique sans réponse.

 Claude Bodin, est manifestement très mal remis de sa défaite aux législatives. L’ancien directeur de cabinet du maire pendant de très longues années, conseiller régional et secrétaire départemental de l’UMP est annoncé sur la liste de Francis Delattre comme son successeur putatif en cas de victoire, dès lors que le cumul des mandats s’appliquera pour le sénateur-maire en 2017, à la condition évidemment que la droite l’emporte en mars 2014. Bodin tente un “come back” municipal après 2 parachutages ratés à Pierrelaye en 1991 puis à Eaubonne en 2008. Avec ce rappel, on mesure mieux son attachement à Fanconville… 

Il a posté sur son sur son blog un message particulièrement malveillant avec en titre je cite  « Une petite entreprise (familiale) qui ne craint pas la crise… ». Plus loin dans le texte, parlant d’Antoine Raisseguier« en fait du quasi-gendre du député … » qui serait rémunéré  « avec les deniers du contribuable » et que mon bureau à l’Assemblée Nationale serait devenu « une annexe à la permanence de campagne du candidat » Bref que des éléments de fond qui élèvent à n’en pas douter le débat public. 

J’entends mettre un terme définitif à cette avalanche de sous-entendus infects. C’est à ma demande qu’Antoine Raisseguier a rejoint il y a un an mon équipe parlementaire qui est composée (avec lui) de 3 assistants. Je rappelle qu’il a dirigé ma campagne législative, qu’il est élu municipal de Franconville à mes côtés depuis 2008, qu’il exerce des responsabilités politiques au niveau départemental et qu’il m’apporte ses compétences (diplômé en sciences politiques) notamment sur les questions d’Éducation. Il reçoit comme chacun de ses collègues un salaire versé par l’Assemblée Nationale sur l’enveloppe prévue à cet effet. Ce salaire est équivalent à son salaire précédent. Quant à la qualification de « quasi-gendre », elle est pitoyable. La vie a fait qu’il partage la sienne avec de ma fille ainée et leur très jeune fils de 2 mois. N’attendez pas de moi le moindre commentaire sur leur vie personnelle.  

Abaisser la politique au niveau du caniveau lorsqu’on a été législateur, Bodin pendant 5 ans et Delattre depuis près d’un quart de siècle ne peut que vous, que nous inquiéter.

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *