ERMONT : Sécurité des piétons

Publié le

député Sebaoun

En  ma  qualité  de  député  de  la  circonscription,  j’ai  été  interpellé  par  des  riverains  et des  d’usagers  de  la  mosquée  d’Ermont  sur  le  manque  de  sécurité  pour  les  piétons  à proximité d’un axe routier très passant, la rue du 18 juin.

Après m’en être entretenu avec mon suppléant Mathias TROGRLIC, conseiller municipal d’Ermont, j’ai alerté par un courrier circonstancié le Sénateur Maire Hugues PORTELLI, avec copie aux riverains immédiats et aux représentants de la mosquée.

Extrait du courrier : « Des habitants ont attiré mon attention,  ainsi que celle de Mathias TROGRLIC mon suppléant, conseiller municipal d’Ermont, sur les risques encourus pour traverser la rue du 18 juin au niveau de la Mosquée d’Ermont. En effet il n’existe à cet endroit, pourtant fréquenté, aucun signalement au sol. Il conviendrait donc d’étudier la mise en place d’un passage piéton, voire d’un ralentisseur afin que les personnes se rendant à la Mosquée mais aussi les riverains, puissent traverser la rue du 18 juin en toute sécurité. »

Le secrétaire général de l’UMP du Val d’Oise Claude Bodin s’est précipité pour dénoncer mon intrusion dans la campagne municipale ermontoise au prétexte  que figurait dans ce courrier le nom de mon suppléant !

Polémiquer sur un sujet tel que la sécurité des piétons dans la ville et dans le cas présent aux alentours d’un édifice cultuel très fréquenté, en dit long sur le sérieux de l’auteur. Cette agitation politicienne ne grandira certainement pas ceux qui espèrent en tirer profit. D’autant que le Maire d’Ermont a répondu par courrier qu’il a déjà «demandé à la police municipale d’assurer une protection de ce passage lors des manifestations qui suscitent une grande affluence à la Mosquée», signe qu’il y a un réel besoin de sécurisation. Il ajoute que la communauté d’agglomération « mettra en place à [sa] demande un marquage horizontal au sol ».

Avec mon suppléant nous continuerons donc d’être à l’écoute des habitants de la circonscription pour pouvoir relayer leurs demandes bien légitimes, afin d’améliorer concrètement leur quotidien.

Mots-clés :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *