Le conseil général abandonne le soutien à la scolarité

Publié le

Sur proposition de sa vice-présidente en charge de l’Education, Marie-Christine Cavecchi, la majorité du conseil général vient de diviser par 2 (au minimum) les subventions versées aux associations de terrain d’accompagnement à la scolarité !
On passe d’un coup d’un seul de 126 000 € pour 43 projets et 27 associations en 2010 à une enveloppe “maximum” potentielle de 68 000 € dont on ne sait pas si elle sera consommée.

C’est un formidable marché de dupes et je m’insurge contre cette décision parce que je sais qu’elle exprime une proposition ancienne des services (document à l’appui) de supprimer les dites subventions au prétexte d’économies.
Je m’y étais opposé lorsque j’étais aux responsabilité car je connais le travail réalisé par ces associations de terrain. Les priver de moyens, c’est les condamner à disparaître ou à diminuer leurs activités.

Afin de respecter un nécessaire temps d’observation, je ne m’étais pas exprimé directement  sur le travail de madame Cavecchi qui m’a succédé au conseil général et dans les fonctions exécutives à l’Education. Mais face à une telle accumulation de décisions injustes, j’en viens à l’interpeller directement, elle et sa majorité de droite.

Etre en responsabilité ne se résume pas à entériner les notes ou les rapports écrits par d’autres mais à fixer le cap de la politique que l’on entend mener. Les choix qui sont faits depuis le changement de majorité sur le domaine de l’Education (et la Jeunesse) sont inacceptables.

  • Forte augmentation des tarifs de la restauration des collégiens (voir message antérieur ),
  • Abandon d’une partie des avancées du plan numérique des collèges ( j’y reviendrai dans le détail)
  • Diminution des bourses octroyées sous prétexte de refonte globale du système (voir message antérieur ),
  • Et aujourd’hui, la mise à la diète des associations qui font du soutien scolaire.

 J’attends avec inquiétude les retours des associations concernées qui reçoivent en ce moment l’appel à projets du conseil général.
Le groupe de gauche VOUS par la voix de Didier Arnal a demandé sans succès le retrait de cette délibération et a voté contre.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *