Commentaires sur j’accuse la droite du conseil général de mensonges à répétition !

Publié le

photo_de_l_assemblee_CG_95RAPPORTS_ET_DELIBERATIONS_CG_95 La séance du 26 novembre que vous pouvez retrouver sur le site du conseil général http://www.valdoise.fr/7974-seance-du-26-novembre-2010.htm est emblématique des mensonges que tente de colporter la droite UVO – UMP depuis 2008. 2 exemples flagrants :

1/  Sur les bourses d’insertion professionnelle (BIP) :

  • LE MENSONGE : la gauche diminuerait son aide aux jeunes au titre des BIP ?
  • LA VERITE : les 5 présidents des commission locales d’attribution (CLA) ont reçu une note de la direction générale des services,  les informant que l’enveloppe budgétaire prévue pour les BIP de 505 000 € était déjà consommée, les incitant à inscrire les projets validés sur le budget 2011. Cette réalité comptable que l’on peut déplorer certes, s’impose à tous en responsabilité et en ma qualité de président de la CLA de la Vallé de Montmorency, j’ai décidé de ne pas réunir la commission de décembre et de délibérer dès le lundi 03 janvier avec une imputation sur le budget 2011. Philippe Métezeau président de la CLA Rives de Seine – Argenteuil, avec l’appui de l’UVO et pour des raisons strictement polémiques, a cru bon lui d’en faire une question polémique. Les jeunes, aux 4 coins du département, sauront reconnaître ceux qui comme lui tentent de les manipuler.

  • A mon initiative, une réflexion est en cours sur la redéfinition de l’ensemble des bourses à destination de la Jeunesse.

2/ Sur l’aide exceptionnelle apportée aux communes en ANRU :

  • LE MENSONGE : la gauche diminuerait son aide aux communes en ANRU  ?
  • LA VERITE  : la droite parle beaucoup aujourd’hui mais agissait peu hier. Elle n’avait pas signé les conventions ANRU et s’était juste contentée de produire des “maquettes financières” sans inscrire les crédits nécessaires sur des projets pourtant parfaitement identifiés dès 2006.

  • Non seulement la gauche ne se désengage pas de l’aide aux communes avec la mise en place de la contractualisation, mieux elle abonde celles inscrites dans la rénovation urbaine pour leur permettre de réaliser leurs projets.

L’exemple d’Argenteuil * pris par Philippe Métezeau est révélateur :

  • 12 296 809 € “maquettés” sans dire comment ils seraient financés !
  • 13 053 063 € inscrits à la contractualisation (et donc en crédits de paiement),
  •   5 641 095 € d’aide ANRU, plus après intégration de l’opération Jolliot Curie *,
  • 18 694 158 € au total au crédit de la ville d’Argenteuil.

Cette démonstration vaut pour chacune des 15 communes impliqués dans l’ANRU. A signaler qu’Arnaud Bazin a quitté la séance sans attendre la discussion et le vote de cette importante délibération qui concerne directement la ville de Persan dont la subvention exceptionnelle se monte à 1319 331 €.

Qui vous dit la VERITE, qui vous MENT ? A vous de choisir …

            


Les commentaires sont fermés