Commentaires sur Une adhésion radicale qui ne change pas la majorité du conseil général

Publié le

J’ai du respect pour l’histoire et les valeurs qui ont fondé le radicalisme en France. Très longtemps, il fut solidement ancré à Gauche avant de connaitre une perte d’influence majeure et des divisions qui l’ont conduit aujourd’hui à une fragmentation entre les radicaux-UMP et le PRG associé à la gauche.

Dans notre département, l’implantation des radicaux de Gauche reste limitée notamment depuis la perte de la Mairie de Saint-Leu-la-Forêt en 2001. Ils participent à plusieurs exécutifs municipaux de gauche et depuis quelques jours un néo-radical de gauche siège au conseil général. Alain Leikine a choisi de rejoindre le PRG et son adhésion met fin à une polémique déjà datée. Hier, membre du groupe PS et apparentés, il le demeure évidemment. Au delà, nos formations politiques vivent leur vie, elles échangent et préparent l’alternance nécessaire en 2012. Sur le plan départemental, les choses sont simples aujourd’hui. Le conseil fédéral du PS a validé une première série de cantons ouverts à la candidature en interne aux militants socialistes. Ils se prononceront sur le nom de leurs candidats. Quant aux autres cantons, ils feront partie de la deuxième vague.

Ce billet a une vocation pédagogique. Pour répondre à Alain qui a écrit sur son blog “Malgré tout, grâce au soutien d’Alain Leikine, la Gauche peut diriger aujourd’hui le département du Val d’Oise”, je lui dit simplement : Alain, nous avons collectivement fait bouger ce département depuis bientôt 3 ans et c’était nécessaire pour les valdoisiens. Notre majorité comporte 16 PS, 1 PC, 1 apparenté PS et désormais un PRG. Robert Daviot a fait le choix de nous  accompagner par ses votes en devenant indépendant. Nous avons la plus courte des majorités mais elle est suffisante pour avancer. Poursuivons notre action sans relâche, chacun dans notre domaine de compétences, jusqu’au dernier jour et les valdoisiens choisiront sereinement leurs élus en mars 2011.

 

 


Les commentaires sont fermés