Commentaires sur “Un billet spécial” pour 2 “pseudo” : l’un gerbe et l’autre pas…

Publié le

  • Journal_La_gerbe

Ce billet fait suite à 2 messages “bien intentionnées” du 28 décembre 2009 concernant mon patrimoine et mes revenus ! C’est plus que border-line, évidemment intrusif sur la sphère privée. Il est navrant pour ne pas dire inquiétant qu’au prétexte de “transparence” des quidam se cachent derrière des pseudo afin de salir par allusion, qu’on en juge :

  • Le premier se demande comment je peux être un usager régulier du RER C et de la ligne Paris-Nord ? Si j’exerce encore la médecine ? S’interroge sur mes revenus et sur une éventuelle retraite ? C’est direct mais très limite et difficilement acceptable.

  • Le second franchit toutes les lignes en se cachant derrière un pseudo, jugez en :
    Monsieur Gérard Sébaoun exerce, je pousserai la question de savoir si c’est en SEL, en nom propre, en SCM…? et qui est propriétaire des murs de son cabinet…? Une SCI…? Qui en sont les associés…? Lui…?
    Cela nous éloigne évidemment beaucoup du débat politique mais je connais cette petite musique depuis mon entrée dans la vie politique locale et à chaque campagne électorale. Ce type de message minable et nauséabond ne grandit pas l’élu franconvillois de droite qui se planque ainsi. Comme nous l’avons identifié, j’attends qu’il ait le cran de se dévoiler lors de son prochain post.

Je vais répondre sur mon patrimoine, sur mes indemnités et sur mon emploi du temps. Quant à mes revenus professionnels de médecin à activité mixte, libérale et salariée, ils ne regardent évidemment que moi… et le percepteur.

1/ Mon patrimoine :

    Il comprend une maison à Franconville avec un emprunt qui court encore.

  • Il a été déclaré de façon obligatore en mars 2008 et je n’en ai jamais fait mystère à chaque élection.
  • Aucun autre bien, ni assurance vie, ni portefeuille d’actions etc à l’exception d’une Renault clio estate récente.
  • Pour les lecteurs avertis, en ma qualité de médecin libéral, je suis membre d’une SCM, société de moyens qui met en commun les moyens, loyer, secrétariat et frais nécessaires à l’exercice de ses membres. Ni SCI, ni SEL !

2/  Indemnités perçues dans le cadre de l’exercice de ses mandats :

  • Indemnités mensuelles de vice-président = 2772 € nets mensuels [décembre 2009]
  • Soustraire le reversement mensuel à ma formation politique = 580
  • Pas d’indemnités de conseiller municipal 

    3/  Mon emploi du temps :

    • Lundi :
      Matin 7h15 – 10h30 : voiture ou Paris Nord en train : service de cardiologie nucléaire de la clinique La Roseraie à Aubervilliers.
      Lundi 11h30 – 14 h : réunion de majorité au conseil général
      Lundi 15 h – 19/20 h : travail au CG (réunions, dossiers, groupe etc.)
    • Mardi :
      Matin + AM : RER C direction mon cabinet à Paris, consultations jusqu’en fin d’AM.
      Sauf si réunion exceptionnelle au CG ou représentation etc.
      Chaque mardi précédant la séance à 9h30, réunion de la 3ème commission.
    • Mercredi et Jeudi :
      Matin + AM jusqu’à 16h  : Paris Nord direction la Plaine Saint Denis
      Emploi salarié dans une grande entreprises d’assurances.
      A partir de 17h ou >, le plus souvent retour au CG à Cergy en voiture pour réunions de travail.
    • Vendredi :
      Matin 8h – 12h30 : Paris Nord : examens complémentaires de cardiologie à la clinique La Roseraie à Aubervilliers.
      AM 14h : consultations à mon cabinet jusqu’en fin d’AM.
      Les vendredis jours de séance du CG : présence au CG de 8h30 à fin AM
    • Les week-end et les soirées :
      Ils sont souvent consacrés à l’exercice de mes mandats, à des activités militantes
      ou à la préparation de dossiers en cours.

    Différentes obligations liées à ma fonction exécutive s’ajoutent et viennent modifier régulièrement ce planning standard. Je laisse nos 2 internautes spécialistes disséquaient cette semaine type et faire leurs petits calculs. Ne vivant pas de mes indemnités, je continue à exercer mon métier et je jongle avec un planning souvent “survitaminé” mais qui ne m’empêche nullement d’exercer avec responsabilité mes mandats d’élu local.

    Ce sera mon dernier mot sur le sujet, n’en déplaise à ces 2 individus. Je les distingue cependant, l’un est connu de longue date, l’autre pas. Le premier est un adversaire tous azimuths (c’est son droit), un ancien lecteur, le second un lecteur très récent type “sarko-sans-tabou” au style “émétique”.

    Pour ce dernier, attention à la gerbe ! La gerbe, la gerbe, ça ne vous rappelle rien ?


Les commentaires sont fermés