Commentaires sur Une simple décision administrative …

Publié le

Madame_DELMAS_COMOLLI_Pr_fet_de_ArdennesCarton_rougeSarkozy_portrait

Le cas douloureux d’une jeune femme malgache illustre la traque qui s’accentue dans notre pays. Le seul qualificatif approprié pour la qualifier, c’est “dégueulasse”.

Mélanie Rasoanasolo, 30 ans, de nationalité malgache, arrivée en France  en 2001 est mère d’une petite Winnie fille de 3 ans ½, née et scolarisée en France, dans une école maternelle parisienne du 18ème arrondissement. Jusqu’à présent, Winnie vivait sereine entre son père et sa mère qui, bien que séparés, s’arrangeaient pour que la petite fille puisse profiter de ses deux parents.
Le 13 décembre dernier, Mélanie a été arrêtée par la Police de l’Air et des Frontières à Charleville-Mézières, alors qu’elle rentrait de Belgique, où elle souhaitait s’établir, et venait chercher sa fille. Comme de nombreux  étrangers que nous côtoyons tous les jours, qui sont nos voisins et dont les  enfants jouent avec les nôtres, Mélanie est sans papiers.

Le Préfet  catherine.delmas-comolli@ardennes.pref.gouv.fr a délivré un  arrêté de reconduite à la frontière (APRF) à l’encontre de  Mélanie et celle-ci a été envoyée au centre de rétention (CRA) de Lesquin, dans le Nord, après une parodie d’audience devant le tribunal administratif  de Chalons en Champagne, où elle demandait l’annulation de cet arrêté. Mélanie a donc été embarquée de force dans un avion d’Air Austral à 19h45 le mardi 26 décembre, laissant ici une petite fille, qui pleure sa maman.

Comme des milliers d’autres, la seule faute de cette jeune mère est d’avoir fuit la misère d’un pays parmi les plus pauvres de la planète, avec l’espoir d’une vie meilleure.

Je demande à toutes celles et tous ceux qui liront ce message (résumé) de le diffuser largement. Il est adressé par RESF Paris 19 et le Comité de soutien  de l’école Marx Dormoy. 

www.educationsansfrontieres.org


Les commentaires sont fermés