Commentaires sur Le devoir “d’ingestion” de Bernard Kouchner

Publié le

picto_danger_1
Synonymes d’ingestion
Absorption, consommation, imprégnation, imbibition, liquidation, suppression, intégration…

Quand le monde titre sur les ralliements qui s’accélèrent à l’intérieur de l’UMP, rien que de très attendu; quand Bernard Tapie penche pour sarkozy, c’est un non évènement et tout le monde s’en fout, mais quand Bernard Kouchner fait savoir dans le Parisien qu’il pourrait rejoinde un Gouvernement d’union nationale en cas de victoire du même Sarkozy, je suis attristé et affligé.

  • Cher Bernard, comme médecin et comme socialiste, je te tutois.

Je sais que tu plaides depuis longtemps pour un constat honnête et partagé sur les grands enjeux de la société française et je suis en phase avec cette position. Mais enfin, jusqu’à se laisser “abuser lucidement “par le discours d’un Sarkozy  qui chemine dans tous les sens, du populisme le plus éculé au misérabilisme social,  au service du seul Sarkozy ? D’aucuns lui décernent des brevets de vrai républicain. Je dois avoir une idée de la République qui dépasse le simple constat institutionnel, car je combats le Ministre qui chasse, le mot n’est pas trop fort, qui expulse à tour de bras et sans trève de noël, pour tenir le chiffre des 24 000 annoncés !

Comment se rapprocher d’un ministre qui a donné ordre à ses préfets, dont certains manifestement plus zélés que d’autres de rafler, le mot est cruel des hommes et des femmes, des enfants, qui n’ont d’autre tort que d’être sans papiers. Cela me rappelle une autre histoire de France pas si ancienne. Je sais que cet amalgame est inacceptable, mais je le fais par provocation car enfin :

  • Qui instrumentalise le moindre fait divers ?
  • Qui depuis bientôt 5 ans amalgame immigration, violence et délinquance ?
  • Qui amalgame systématiquement jeunes de banlieues et délinquants ?

  • Qui a exhumé Hitler soi même pour critiquer Ségolène Royal au Proche orient ?

Si ce n’est encore et toujours Sarkozy. Il a contribué plus que quiconque à banaliser le discours de Le Pen. je sais aussi qu’il ne faudrait plus le dire comme ça car beaucoup admettent que Le Pen posent les bonnes questions et apporte les mauvaises réponses ! Ce consensus est insupportable : Le Pen délivre depuis toujours un message de haine qui gagne sur un terreau social dévasté. Ce terrible constat doit nous faire réflechir sur notre action politique afin d’y remédier et de retrouver la confiance des citoyens et rien d’autre.

Comment toi l’activiste planétaire, peux tu envisager un maroquin aux côtés d’un Estrosi ou d’un Hortefeux, sous les ordres de Sarkozy ? Le Gouvrenement, tu connais, ce n’est pas un diner people chez Ardisson en direct sur Paris Première !

Chacun a le diable qu’il peut, ou qu’il se choisit.
Mais v
raiment je ne comprends pas ta posture. Du dépit ?

Je reste avec mes “amis de toujours qui veulent ma peau de socialiste”, tant pis. Mais définitivement, avec le communiste, avec le gauchiste, avec l’anti libéral de toute obédience, on peut s’écharper, mais je sais qu’on lutte fondamentalement du même côté. Et ce ne sera jamais du côté de chez sarko ! 


Les commentaires sont fermés